1.jpgLe bulletin PAGAM Info traite des chantiers phares de la mise en œuvre de la réforme GFP. Il informe ainsi sur les progrès réalisés. PAGAM Info est alimenté par l’apport des  structures opérationnelles du  PREM.  A cet effet, la contribution  des points focaux est largement sollicitée.

Ainsi, la production de ce bulletin participe au renforcement du partenariat de mise en œuvre du PREM entre les structures opérationnelles et la CARFIP. C’est en vue de stimuler ce partenariat et encourager la participation des points focaux à la réalisation de PAGAM Info que la CARFIP a institué le PRIX PAGAM Info.

2.jpg

Le PRIX PAGAM INFO  a été institué dans le but de récompenser les  efforts des points focaux dans le cadre de la production de Pagam Info.

Il  correspondant  ainsi à la prise en charge d’une recommandation de la stratégie de communication du PREM. Il vise à susciter et à valoriser vos différentes contributions dans la production de PAGAM INFO

Pour l’édition  2019, le prix est  décerné  à M. El Hadji Moustaphe A. DOUMBIA, pour ses efforts  et contributions à la production de PAGAM Info. Il est le point focal  PREM de la Direction Nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique.

3.jpg

La cérémonie de remise du PRIX PAGAM  INFO édition 2019, qui a eu lieu ce lundi, 03 février 2020,  a enregistré la participation de l’ensemble des points focaux du PREM et des cadres et personnel de la Carfip. Il a été une occasion pour le Coordinateur de la Carfip de féliciter le bénéficiaire et d’encourager tous les points focaux pour leur contribution effective dans la production de PAGAM INFO.


Café PREM 2ème édition2Présidée par le Secrétaire Général du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), M. Bangaly N’kô TRAORE, la 2ème  édition  du débat public média de «CAFE-PREM», s’est tenue ce jeudi, 16 janvier 2020 dans la salle de l’Inspection des Finances, sise à Hamdallaye ACI 2000. Elle a porté sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du 1er plan d’actions triennal 2017-2019 du PREM.

 Outre les responsables des structures du MEF, les  points focaux du PREM, les journalistes du réseau  média PREM et  les cadres de la CARFIP, cette  2ème édition de «Café-PREM », a enregistré la participation du Conseil National de la Société Civile (CNSC) et de l’ensemble des Partenaires techniques et financiers (PTF). Elle a été animée à cet effet par le Secrétaire Général du MEF, le Coordinateur de la CARFIP, le Président CNSC et la Coordinatrice de la CAISFF.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Général du MEF a salué la tenue du débat et s’est réjoui de la pertinence du choix de son thème. Il a aussi fait savoir que l’édition 2019 de «Café-PREM»  a pour objectif d’informer  et de sensibiliser les journalistes du  réseau média PREM  sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du 1er  plan d’actions triennal 2017-2019 du PREM en vue d’assurer  une visibilité média des interventions du PREM.

Café PREM 2ème édition3.jpeg

Dans sa communication, le Coordinateur de la CARFIP a présenté les progrès obtenus de ce 1er  plan triennal, tout en mettant l’accent sur les perspectives en vue de consolider les acquis. Une communication renforcée par un focus présenté par la Coordinatrice de la CAISFF sur les systèmes d’informations développés et un autre focus sur le contrôle citoyen  de l’action publique présenté par le  Président CNSC.

L’édition 2019 de «Café-PREM » a, aussi, réussi une forte contribution des PTF, lesquels ont présenté leur appuis et encouragé le Gouvernement à poursuivre la mise en œuvre de la réforme GFP.

Les préoccupations des hommes de média ont porté sur l’impact de la mise en œuvre du PREM  sur la relance économique du pays et sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens. A ces interrogations des éléments de réponses ont été fournis par les contributeurs. 

Pour rappel, «Café PREM»  est un espace d’échanges autour des  thèmes majeurs de la mise en œuvre du PREM, porté par la CARFIP avec la participation de certaines structures opérationnelles et du réseau média du PREM. Sa 1ère  édition qui s’est tenue  en décembre 2018,  avait pour thème  les progrès réalisés durant les 18 mois de mise en œuvre du PREM. 

 

 


 Tenue de la 3e session du  Comité Technique du PREM  au titre de l’année  2019

Ce  lundi 16 décembre courant, s’est tenue dans la salle de Conférence du Ministère de l’Economie et des Finances, la réunion de validation du  projet de chronogramme 2020 du Plan de Réforme de la Gestion des Finances  Publiques au Mali.

Image1.pngPrésidée par M. le Secrétaire Général du Ministère de l’Economie et des Finances, la réunion a enregistré la participation des responsables des structures opérationnelles du PREM  et des Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

Cette session du Comité Technique a porté principalement sur l’examen et la validation du projet de chronogramme opérationnel 2020 du PREM.

Rappelons que le chronogramme 2020 du PREM, élaboré suivant une méthodologie participative avec les représentants des structures opérationnelles, comprend cinquante (50) extrants et cent quarante-trois (143)  activités dont quatorze (14) nouvelles activités contre cinquante-trois (53) extrants et cent trente-huit (138) activités en 2019.

L’exécution de ces activités et leur gestion fiduciaire seront respectivement assurées par vingt-huit (28) structures opérationnelles et douze (12) structures gestionnaires de crédits.

Financé à hauteur de 5,430 milliards de FCFA, dont 3,088 milliards sur budget national et  2,342 milliards de financement additionnel de l’Agence Française de Développement (AFD) à travers le Programme  d’Appui  à l’Amélioration des Finances Publiques (PAAMEFIP), les résultats attendus de la mise en œuvre des activités inscrites dans ce chronogramme se mesureront à l’aune de leur effet positif dans l’atteinte des objectifs fixés dans la matrice du cadre stratégique ainsi qu’aux quatre (04) pôles de changement du PREM.

Aux termes d’échanges très fructueux, le Comité Technique a approuvé le projet de chronogramme  opérationnel 2020 du PREM et a donné quitus à la CARFIP pour sa mise en œuvre.


 

P1.jpgPrésidée par le Secrétaire Général du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), M. Bangaly N’kô TRAORE, la 2eme  édition  du débat public média «Au Cœur du PREM», s’est tenue ce jeudi, 07 novembre 2019 dans la salle de l’Inspection des Finances, sise à Hamdallaye ACI 2000. Elle a porté sur les outils et les enjeux de l’utilisation des nouvelles technologies dans les procédures de gestion de l’Administration fiscale, à travers le thème suivant «Digitalisation de l’administration  fiscale : enjeux et défis»

P2.jpgOutre les responsables des structures du MEF, les  points focaux du PREM, les journalistes du réseau  média PREM et  les cadres de la CARFIP, la 2eme édition du débat public média, a enregistré pour la première fois la participation du Conseil National du Patronat Malien  et de celle des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), à savoir le Fonds Monétaire International (FMI)  et  la  Banque Africaine de Développement (BAD). Elle a été animée à cet effet par le Secrétaire Général du MEF, le Coordinateur de la CARFIP, le Directeur Général des Impôts (DGI), le Président du Patronat, les Représentants du FMI et de la BAD.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Générale du MEF a salué la tenue du débat et s’est réjoui de la pertinence du choix de son thème. Il a aussi fait savoir  que  la dématérialisation des pièces justificatives et la digitalisation des procédures au sein des administrations financières se présentent aujourd’hui comme une nécessité pour la modernisation et l’efficience desdites administrations, tout en simplifiant les démarches des usagers par l’allégement des formalités ainsi que la réduction des fréquences des contacts physiques entre les usagers et les agents publics. C’est pour cela, a-t-il indiqué que le Gouvernement a commandité la réalisation d’une  étude sur  la dématérialisation totale des procédures et des pièces justificatives dans les administrations financières afin d’améliorer leur capacité d’archivage numérique. L'objectif global de cette étude étant d’élaborer une stratégie globale d’opérationnalisation de la dématérialisation au sein des administrations financières.

P3.jpg

En introduisant le débat, M Abdoulaye Traoré,  le Coordinateur de la CARFIP,  a rappelé que dans un contexte où le développement très rapide et la distribution massive des technologies de l’information et de la communication contribuent à transformer radicalement les comportements de l’ensemble des agents économiques, les administrations fiscales soucieuses de préserver et/ou d’améliorer leur efficacité, doivent impérativement adapter leurs méthodes de travail et leur mode de pensée.

Aussi, dira-t-il que le processus digitalisation ou télé-procédures connait aujourd’hui des avancées notables ; en témoigne notamment, l’opérationnalisation de la télé-déclaration pour certains contribuables au niveau de la Direction des Grandes Entreprises (DGE) de la DGI.

Il a enfin précisé certaines activités mises en œuvre à travers les différents chronogrammes opérationnels  du PREM  en matière de  dématérialisation des procédures de recettes que celles de dépenses.

M. Mathias Konaté, Directeur Général des Impôts, dans son intervention a fait l’état de mise en œuvre de la digitalisation de l’administration fiscale tout en indiquant les prochaines étapes. Son intervention  a été soutenue  par une présentation sur la digitalisation (historique, objectifs, enjeux et défis), faite par M. Gaoussou Fofana, Chef de Division, Chargé du Développement et de la Maintenance des systèmes d’informations. 

P4.jpgLa digitalisation s’impose comme un défi à l’administration, laquelle devrait se faire accompagner par le secteur privé et la société civile en vue de le relever, a estimé M. Mamadou S  Coulibaly, Président du Patronat. Pour ce dernier,  la digitalisation est  un enjeu majeur pour toute économie.

La réforme relative à la digitalisation de l’administration, constitue une priorité pour les PTF qui suivent de très près sa mise en œuvre. En cela, ils souhaitent une mise en œuvre efficace de cette réforme qui devra  à leur  sens  engagé l’administration, le secteur privé et la société civile.

 

 

 

P5.jpg

Les préoccupations des hommes de média ont porté sur les enjeux, la logistique et l’implication des populations et des communautés dans la mise en œuvre de la digitalisation. A ces interrogations des éléments de réponses ont été fournies par les contributeurs.  C’est ainsi que  le Secrétaire Général du MEF a clôturé les débats en  insistant auprès de la CARFIP de choisir d’autres thèmes d’actualités pour les éditions      prochaines    du débat public média au Cœur du PREM.


Sous-catégories

Tenue de la session du Comité Technique sur le rapport annuel d’évaluation  de la mise en oeuvre du PREM 2017-2021 au titre de l’année 2019

 

CT 19 03 2020

Le  jeudi 19 mars  2020,  s’est tenue dans la salle de conférence du Ministère de l’Economie et des Finances la session du Comité Technique du Plan de Réforme de la Gestion des Finances au Mali ( PREM 2017-2021).

Présidée par Mme  le Ministre Délégué, chargé du Budget, elle a enregistré la participation des responsables des structures opérationnelles du PREM  et des Partenaires Techniques et Financiers (PTF). Cette session du Comité Technique a porté principalement sur l’examen et la validation du rapport annuel d’evaluation de la mise en oeuvre  du PREM 2017-2021 au titre de l’année 2019.

On rappelle, que la mise en œuvre des activités du Plan Opérationnel (PO) 2019 du PREM 2017-2021 consacre la dernière année de l’exécution du premier plan d’actions triennal glissant 2017-2019.  Ainsi, l’examen du rapport annuel d’évaluation y afférent montre que les résultats enregistrés dans ce contexte sont significatifs en termes de mobilisation des recettes fiscales, douanières et domaniales, d’amélioration de la qualité de préparation et d’exécution du budget de l’Etat, de renforcement de la gouvernance et de la transparence financière et de soutien à la mise en place de systèmes adéquats de gestion des finances publiques au niveau décentralisé.

A cet effet, le  Comité Technique,  aux termes d’échanges très fructueux, a approuvé le rapport annuel d’évaluation  de la mise en oeuvre  du PREM 2017-2021 au titre de l’année 2019.  Le Comité Technique a  ausssi  encouragé la poursuite des actions en vue de renforcer les acquis

© 2020 CARFIP. Tous droits reservés.