Actualité des réformes

Les enjeux liés à la mise en œuvre du nouveau Plan de Réforme de la gestion des finances (PREM) 2022-2026 à l’ordre du jour de la 1ère session du Comité Stratégique de Pilotage de la Réforme de la Gestion des Finances Publiques

Les enjeux liés à la mise en œuvre du nouveau Plan de Réforme de la gestion des finances (PREM) 2022-2026 à l’ordre du jour de la 1ère session du Comité Stratégique de Pilotage de la Réforme de la Gestion des Finances Publiques.

Image1.jpgLe jeudi 8 juillet 2021, s’est tenue dans la salle de conférence du Ministère de Economie et des Finances (MEF), la 1ère session du Comité Stratégique de Pilotage de la Réforme GFP sous la présidence de Monsieur Alousséni SANOU, Ministre de l’Economie et des Finances.

Il faut rappeler que le Comité Stratégique de Pilotage de la réforme GFP créé par Décision N°2020/0108/MEF-SG du 18 novembre 2020 est une nouvelle instance dans la  mise en œuvre de la réforme GFP. Sa  création répond à un triple  objectif  (i) impliquer toutes les structures du MEF dans la mise en œuvre de la réforme GFP, (ii) induire un changement de comportement et de pratique tant au  niveau des acteurs  que des structures impliquées dans la mise en oeuvre de la réforme GFP  et (iii) avoir une vision partagée de la stratégie au regard de l’objectif final de la réforme GFP.

Cette première session a enregistré la participation effective des premiers responsables des structures du MEF et  a porté sur les  enjeux liés à la mise en œuvre du nouveau Plan de Réforme de la gestion des finances  (PREM) 2022-2026.

Dans sa présentation liminaire du nouveau  Plan de Réforme GFP, Monsieur Abdoulaye TRAORE, Coordinateur de la CARFIP, a fait une brève présentation historique des réformes mise en œuvre depuis plus d’une dizaine d’années. A ce titre, il dira que les programmes GFP constituent le cadre fédérateur de l’ensemble des réformes dans le domaine des finances publiques.

Dans la continuité des Plans de réforme précédents, le nouveau PREM s’inscrit dans une vision claire et cohérente avec le CREDD et le PDI-2 avec comme effet ultime « d’optimiser l’espace budgétaire afin d’exécuter, de manière transparente et efficace, les dépenses publiques en vue de l’atteinte des objectifs de croissance et de développement durable ».

Pour atteindre cet effet ultime, la mise en œuvre du  PREM 2022-2026 doit permettre à terme  (i) d’assurer le financement optimal des politiques de développement économique et sociale au Mali, (ii) de renforcer l’efficacité de la dépense publique, (iii) de rénover la gestion publique, (iv) d’améliorer la transparence budgétaire, (v) de renforcer les contrôles opérés sur les finances publiques, (vi) de moderniser l’administration et d’assurer une prestation efficiente des services publics, (vii) d’ériger des fonctions supports au service des fonctions métiers et (viii) de mettre le citoyen au cœur des politiques publiques.

En vue de relever ces enjeux, le PREM 2022-2026 est bâti autour de cinq Effets stratégiques déclinés en Effets intermédiaires qui sont adossés à des extants soutenus par des activités. Monsieur TRAORE conclura sa présentation par le calendrier d’élaboration du PREM 2022-2026 au terme  duquel sa mise en œuvre démarrera le 1er janvier 2022.

A la suite de cette présentation, Monsieur Alousséni SANOU, Ministre de l’Econmie et des Finances, en sa qualité de Président du Comité Stratégique de Pilotage de la Réforme GFP a félicité la CARFIP  pour la qualité du document présenté. Il a ensuite donné des orientations politiques et exhorté les responsables des structures concernés par la mise en œuvre du PREM 2022-2026 à se l’approprier pour l’atteinte de son Effet ultime.

Réunion du Comité Stratégique de Pilotage de la Réforme de la Gestion des Finances Publiques - Présentation du nouveau PREM 2022-2026


© 2021 CARFIP. Tous droits reservés.